• 2013, le bout d'un noble chemin...

    Alors que 2014 nous glisse déjà entre les doigts, qu'elle file à triple galop alors que l'hiver n'a pas eu le temps d'arriver, 2013, rappelons-nous, a pris le temps de nous enlever, parmi d'autres, Stéphane HESSEL, Georges MOUSTAKI, Nelson MANDELA, voyageurs parmi nous.

    Me reviennent quelques vers du poète espagnol Antonio Machado, découverts lors de l'écriture de "mes carreteras...", récit de mon voyage à vélo à travers l'Espagne, relaté en mars 2003.

    ...

    Caminante, son tus huellas   [Voyageur, le chemin]

    el camino y nada mas ;   [ce sont les traces de tes pas et c'est tout]

    caminante, no hay camino,   [voyageur, il n'y a pas de chemin]

    se hace camino al andar.   [le chemin se fait en marchant]

    Al andar se hace camino   [En marchant on fait le chemin]

    y a volver la vista atras   [et lorsqu'on regarde en arrière]

    se ve la senda que nunca   [on voit le sentier que jamais]

    se ha de volver a pisar.   [on ne foulera à nouveau]

    Caminante, no hay camino,   [Voyageur, il n'y a pas de chemin]

    sino estelas en la mar...   [rien que des sillages sur la mer]

    ...

    Ils ont tracé des chemins que nul ne foulera à nouveau, tels des sillages sur la mer qui disparaissent... Mais ces trois voyageurs arrivés au bout de leur parcours, vont enrichir les plus belles pages de l'Histoire, et de la Poésie.

     

     

     2013, le bout d'un noble chemin...

     

    Une conscience morale doublée d'un indigné, un trait d'union entre les générations, un juste, est parti... 

    Auteur d' "Indignez-vous", il invite les citoyens de base, comme vous ou moi, à ne pas laisser la politique seulement aux "élites".

      Je suis convaincu que l'avenir appartient à la non-violence, à la conciliation des cultures différentes. C'est par cette voie que l'humanité devra franchir sa prochaine étape.

     

     

     2013, le bout d'un noble chemin...

     

    Un pâtre grec, un grand auteur, poète de la liberté et philosophe, qui a parcouru le monde, s'en est allé...

    Trois mois avant son dernier voyage, "il notait encore quelques idées de chansons, sans hâte", et avouait "J'ai appris que ce qu'on croit avoir acquis n'est qu'une partie infime de ce qu'il reste à découvrir."

    Pendant que je dormais, pendant que je rêvais

    Les aiguilles ont tourné, il est trop tard

    Mon enfance est si loin, il est déjà demain,

    Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

     

     

      2013, le bout d'un noble chemin...

     

    Icône mondiale de la réconciliation, symbole de la lutte contre le racisme avant, pendant 27 ans d'emprisonnement et après, prix Nobel de la Paix, Madiba, fils d'un chef de village déchu par des "Blancs" et exilé, a rejoint ses ancêtres...

     Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu'un d'autre de sa liberté.

     L'opprimé et l'oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité.

     Il a dit aussi :

    Nous pouvons changer le monde et en faire un monde meilleur.

    Le changement est entre nos mains !

     

    Hessel, Mandela, à distance, tenaient exactement les mêmes propos.

    Si tous nos dirigeants pouvaient prendre exemple, utiliser cet héritage... et non pas se contenter de s'accrocher à leur place en pratiquant de vaines et stériles politiques...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :